Divagation

Publié le par Jean-Luc

Il pleut et il fait gris. Le calme est parfait ici. Mes doigts ricochent sur le clavier et c'est le seul bruit que j'écoute. Mes doigts sont le reflet de mes pensées, comme mes pensées sont le reflet de mon être. Il y a des jours ou la nuit est confondue avec le jour, l'aube ne délivre pas, elle n'est qu'une suite médiocre.
 
Je laisse encore mes pensées divaguer, rêver à ceux qui hantent à jamais le ciel de la troisième dimension. Sans doute bien plus heureux dans leurs nuages si j'ai bien compris Clostermann. La médiocrité de cette civilisation perdue au 21ème siècle écrase l'Homme au profit d'une masse informe que je ne sais reconnaître ni admettre. L'Homme est effacé au profit de règlements et de droit envers un magma informe de politique que j'exècre. Saint Ex est remplacé dans le coeur des hommes par un sombre individu se pavanant perpétuellement en me dictant le Bien et le Mal, Clostermann est changé en minable porteur de sabre politisé dont l'unique courage est le rattachement à un parti politique.
 
Ainsi va la vie, mais comme disait si bien Jean Raspail :
 

« Quand on représente une cause (presque) perdue, il faut sonner de la trompette, sauter sur son cheval et tenter la dernière sortie, faute de quoi l'on meurt de vieillesse triste au fond de la forteresse oubliée que personne n'assiège plus parce que la vie s'en est allée. »

 

Nuages en Angleterre - août 2006

 

Publié dans flyingtomemory

Commenter cet article